Mon essentiel POSITIF

Le Bonheur que je veux ! Les billets à Humeurs

Au rythme de mes pensées

Classé dans : Billets d'Humeurs — 30 octobre, 2013 @ 10:29

 

 

« La vie n’est pas dans l’usage du temps,
mais dans l’usage qu’on en sait faire. »
 
Citation de la Marquise de Lambert ; Traité de la vieillesse – 1732
Passez la vitesse inferieure, hâtez vous toujours lentement dans la beauté du geste. Soyez beau, serein, dégagé, élégant, souple et vous verrez l’harmonie vous envahir. 
 Vous vous sentirez renaitre, laissez le charme agir.
Au rythme de mes pensées 1383556_546113132148271_125918721_n-201x300

Le respect de soi

Classé dans : Billets d'Humeurs — 30 octobre, 2013 @ 9:44

Penser à soi

 

 

« Modifier ses habitudes, … ce ne sont pas les nerfs qui sont fragiles mais plutôt les habitudes d’adaptations  »

Nous transformons nos craintes et nos conflits en douleurs,, …  qu’attendons nous pour prendre rendez-vous avec la meilleure personne qu’il soit ?  soi-même.

Qu’attendons nous pour nous faire du bien, profiter de ce qui nous fait plaisir ?

Prendre rendez-vous avec soi, c’est donner de l’importance à ce que nous ressentons, nous aimons, face à soi-même, seul, …

Inutile de vous dire que si vous avez peur de vous décevoir c’est que vous ne vous connaissez pas. Donc apprenez à vous connaitre et vous aurez un plus grand respect pour vous. La peur de la solitude, l’ennui … nous font passer à côté de ce que nous sommes capables de faire et de vivre seul. Se recentrer sur soi ne signifie pas fermer la porte aux autres, c’est plutôt explorer le monde car se retrouver seul permet de faire de nouvelles connaissances, s’organiser autrement, développer des capacités autres que celles dans lesquelles nous nous enfermons. Se retrouver seul c’est ouvrir ses portes vers son évolution.

Comme la lecture d’un nouveau livre, la vie nous fait découvrir un moment de nous même dans l’inconnu et cela à chaque page, chaque secondes de notre existence.

 

Formidable découverte, au début on pleur sur son sort,  c’est un peu difficile de changer ses habitudes et après on découvre que l’on s’affirme, que du nouveau nous tombe du ciel …  qu’on réussit à faire face et surtout on se respect. On s’ouvre aux autres et on laisse l’inutile derrière soi.

 

L’honneur, c’est la conscience, mais la conscience exaltée. C’est le respect de soi-même et de la beauté de sa vie portée jusqu’à la plus pure élévation et jusqu’à la passion la plus ardente.

      Alfred de Vigny

Nous créons nos peurs

Classé dans : Billets d'Humeurs — 30 octobre, 2013 @ 8:35

 

 

Celui qui sait vaincre n’entreprend pas la guerre.   

Proverbe chinois

 

Nous créons nos peurs astuces-vaincre-timidite-e1364203525138-300x180

Concentration, à vous de jouer !

Classé dans : Billets d'Humeurs — 30 octobre, 2013 @ 8:03

 

La concentration consiste à mobiliser ses facultés mentales et physiques sur un sujet ou sur une action. Or notre cerveau est sollicité par de multiples informations et il ne peut en traiter qu’une seule à la fois de façon optimale. Il s’agit donc de le monopoliser, en se libérant des émotions parasites et en s’entraînant à agir, en activant ses cinq sens. Par cette pratique, vous gagnerez aussi en performance. Voici neuf exercices à effectuer avant et pendant ce travail.

 

1. Repérer son « style attentionnel »

 

Le chercheur Robert Nideffer, féru de psychologie du sport, a observé que l’attention de l’athlète se caractérise par deux dimensions : l’étendue, large ou étroite selon qu’elle est focalisée sur une seule ou plusieurs informations ; la direction, interne ou externe selon qu’elle est centrée sur les pensées et sensations ou sur un événement ou un objet extérieur. Soit quatre préférences possibles.

 

Exemple pour un footballeur

1/ étroit-interne : je répète mentalement un penalty. 2/ étroit-large : je visualise cinq passes sur un terrain. 3/ externe-étroit : je visualise le but. 4/externe-large : je visualise tout le terrain.

A chacun son inclination.

 

Mieux vaut le savoir pour perfectionner son entraînement.

 

2. Se focaliser sur sa respiration

 

Assis ou debout, le dos bien calé sur le siège ou bien campé sur vos deux jambes, inspirez puis expirez à votre rythme normal dix fois de suite, en restant attentif à votre souffle. Vous ramènerez votre état émotionnel au point mort.

 

3. Fixer un objet, rien que l’objet

 

Isolé dans votre bureau ou patientant avant un débat, obligez-vous à « zoomer » sur un objet, neutre de préférence (pas la photo d’un proche ni un souvenir de vacances), stylo, téléphone, chaise… Et ceci pendant une minute. Ce qui est long. Scrutez tous les détails, les contours, la couleur, la texture, l’odeur, et interdisez-vous de penser à autre chose.

 

4. Fixer l’objet… puis ses alentours

 

Comme précédemment, regardez un seul objet mais sans vous y attarder. Fixer-le 20 secondes, pas plus, puis élargissez la focale, examinez ce qui l’environne, le mur, la table sur lequel il repose, la plante verte à côté etc. Cette gymnastique est efficace pour tout travail créatif. Vous disposez ainsi votre esprit à aller au delà d’un point précis et à fureter dans des recoins inattendus qui faciliteront les associations d’idées, l’innovation.

 

5. Ecouter de la musique

 

Pour les auditifs, c’est une aide intéressante. Il y a deux façons de l’utiliser.1/ Ecouter un morceau ou une chanson qui vous mettra dans l’état émotionnel adéquat avec la situation. Si vous allez effectuer un recadrage doux avec un collaborateur, choisissez un concerto.

 

Si vous devez remporter un contrat avec un acheteur buté, préférez le rock.2/ Isoler dans votre écoute les instruments -piano, guitare, batterie- les uns après les autres. Votre attention sera aiguisée.

 

6. Compter dans sa tête

 

7×2=14 ; 7×3=21 ; 7×4=28…Rappelez-vous vos tables de multiplication, faites du calcul mental, soustraction, division, séries logiques de chiffres. C’est une vraie bonne méthode car le cerveau est alors accaparé par cette activité. Seuls des gestes mécaniques et répétitifs sont réalisables concomitamment : pédaler sur un vélo, nager, faire des pompes. Autre avantage, l’exercice est à durée élastique selon son humeur.

 

7. Ralentir ses gestes

 

Fabriquez-vous une bulle de concentration « ouverte ». C’est à dire non fermée au monde, sinon la moindre question sera vécue comme une agression. Avant un entretien capital à 10h ou la rédaction d’un rapport sensible, levez-vous le matin en prenant votre temps : habillez-vous lentement, profitez de la douche, accordez-vous une demi heure pour le petit déjeuner et non 15 minutes, marchez lentement etc. Vous entrez alors dans la phase suivante, les sens aux aguets, en ayant économisé votre énergie.

 

8. Visualiser le déroulé de l’action

 

Cette technique utilisée par les sportifs avant la compétition fonctionne bien avant une prise de parole en public, une négociation ou un dossier complexe. Il s’agit de répéter 3 ou 4 fois la scène mentalement, en temps réel et en visualisant tous les détails (décor, ambiance, micro ou autre outil) et toutes les étapes jusqu’au succès final. Un dirigeant craignait ainsi d’être déstabilisé lors d’une assemblée par des critiques de ses pairs sur sa politique de RSE. Il a visionné le film dans sa tête, et a trouvé des répliques. Je jour « J », au moment redouté, il a pu s’affirmer en restant dans son sujet.

 

9. Trouver son « switch » et l’activer.

 

Identifiez au cours de cette vidéo mentale (ou en explorant votre passé) un stimulus sensoriel qui vous connecte à des souvenirs liés au succès. Une sorte d’interrupteur « off »/ »on », appelé « switch » par les coachs sportifs, qui apaise et déclenche illico une énergie positive et une concentration maximum. Ce peut être voir la couleur rose, se dire un mot précis - » Je peux. », « A l’attaque ! »- ou serrer son poing. Ainsi Zinedine Zidane avant chaque match, enfilait systématiquement sa chaussette gauche avant la droite.

Et vous quel est votre point fort ? êtes vous sensitif , auditif,  … 

Apprenez ces quelques exercices de concentration et atteignez l’optimale pour la performance et la détente. Gardez l’esprit ouvert conscient tout en ciblant votre capacité à explorer et le contrôler votre environnement. Pas si simple, ! pas de panique , vous avez toujours la possibilité de revoir ces exercices avec moi. Afin de mieux gérer les postures, les émotions, les sujets … un professionnel sera plus apte à vous corriger et vous obtiendrez de meilleurs résultats.

 

A vous de jouer

préparation mentale, sports et concentration optimale

préparation mentale, sports et concentration optimale

Retour à l’essentiel

Classé dans : Billets d'Humeurs — 30 octobre, 2013 @ 5:59

Lorsque l’énergie se fait plus rare, on peut renoncer à se tracasser pour conserver notre énergie pour ce qui est prioritaire et efficace.

Comment vivre avec soi-même, lorsque tout nous semble aller de travers ?

 » Quelle sottise !  »  pensez vous peut-être lorsqu’une de ces idées vous traverse l’esprit.

 » Je ne permettrai jamais qu’une idée de la sorte vienne gâcher ma journée  »

Les pensées négatives, si on essaie pas de s’y soustraire, peuvent devenir une habitude morbide.

Chercher à découvrir de nouveaux attraits dans la vie, changer d’ambiance, d’environnement.

Le plaisir de la nouveauté et de  l’aventure rajeunit, redonne force et vigueur et chasse les idées noires.

Et vous que faites vous pour chasser vos idées noires .?

Activités physiques, culturelles …

 

Développez une pensée positive et optimiste.

Cela ne veut pas dire excessivement optimiste. La souffrance et l’injustice existent. Il s’agit plutôt de se concentrer sur le mode de pensée qui a le plus de chance d’être efficace. L’anticipation du chemin qui peut nous amener vers notre but est plus féconde que l’anticipation paralysante de toutes les catastrophes qui peuvent se produire. Évitons d’obséder sur le verre d’eau à moitié vide. L’important, c’est qu’il y ait de l’eau et que j’ai soif. Je peux donc satisfaire mon besoin sans perdre d’énergie à ruminer sur ce qui me manque.

Développez une relation positive avec vous-même.

Certaines personnes se traitent comme si elles étaient leur pire ennemi. Elles disent du mal d’elles-même. Traitez-vous comme un bon ami. Intéressez-vous à vos goûts, à vos intérêts, à vos besoins. Aimez vous. Respectez vous. Amenez-vous à des endroits agréables. Dites-vous des choses encourageantes. Vous êtes la seule personne avec qui vous êtes certain de passer le reste de votre vie.

retrouver l'essentiel

Retour à l'essentiel

 

 

Pourquoi un petit espace d’expressions

Classé dans : Billets d'Humeurs — 30 octobre, 2013 @ 2:26

Voici un petit espace destiné à faire connaissance.

Bienvenue sur ce blog qui nous permettra d’échanger et de partager des expériences positives ou négatives.

Les succès ou les problèmes rencontrés au quotidien qui font nos joies et aussi nos tristesses.

Ici, nous pouvons nous exprimer, poser des questions, des suggestions mais en aucun cas  donner des conseils.

Juste explorer, rêver, ajouter des petits bonheurs à notre journée …

et surtout        PENSER à POSITIVER

Echanger des articles que nous avons aimé et qui ont attiré notre curiosité.

Vous écrivez peut-être des poèmes, des histoires ? 

Composez de la musique, des peintures, de la photo ?

Vous êtes bienvenus pour partager des moments d’expressions.

 

Les commentaires ou sujets déplacés ou incorrects, seront censurés. Restez courtois.

Merci

Vous souhaitant d’heureuses rencontres                           

Cordialement Vôtre                                                                          

 

 Laurence

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Bienvenue dans MON ESSENTIEL

Classé dans : Billets d'Humeurs — 30 octobre, 2013 @ 2:24

Comment vivre avec soi-même ?

Face aux petits tracas de la vie au quotidien.

Face à la pression, au surmenage, au stress inutile que nous rencontrons chaque jour sur notre lieux de travail ou dans notre foyer.

Le bonheur, cette quête ultime que nous poursuivons. Chacun, libre de trouver son bonheur là où il veut !

Ne commence t-il pas là aussi ou fini celui de l’autre ? Comme la liberté,  l’altruisme, la reconnaissance, le respect, l’humilité … nos décisions comme nos choix nous donnent -il pas là du fil à retordre ?

Il semble que l’on ne puisse satisfaire tout le monde, au même moment ? Vivre l’instant présent et faire de nos attentes une véritable source de bienveillance sans étouffer l’autre et sans s’oublier.

Je vous invite donc à partager, échanger et discuter sur les thèmes proposés. Que vous soyez professionnels de la santé ou lecteurs à la recherche de réflexions ou d’orientation.

Soyez les bienvenus

 

Bienvenue dans MON ESSENTIEL 9237_543639879062263_1662380028_n-220x300

COMME UN ARC-EN-CIEL

Classé dans : Billets d'Humeurs — 30 octobre, 2013 @ 12:05

A méditer

 

Le bonheur ne se trouve pas avec beaucoup d’effort et de volonté, mais réside là, tout près, dans la détente et l’abandon.

Ne t’inquiète pas, il n’y a rien à faire.

Tout ce qui s’élève dans l’esprit n’a aucune importance parce qu’il
n’a aucune réalité. Ne t’y attache pas. Ne te juge pas.

Laisse le jeu se faire tout seul, s’élever et retomber, sans rien changer, et tout s’évanouit et commence à nouveau sans cesse.

Seule cette recherche du bonheur nous empêche de le voir.

C’est comme un arc-en-ciel qu’on poursuit sans jamais le rattraper.

Parce qu’il n’existe pas, qu’il a toujours été là et t’accompagne à chaque instant. Ne crois pas à la réalité des expériences bonnes ou mauvaises, elles sont comme des arcs-en-ciel. A vouloir saisir l’insaisissable, On s’épuise en vain. Dès lors qu’on relâche cette saisie, l’espace est là, ouvert, hospitalier et confortable. Alors, profites-en. Tout est à toi, déjà. Ne cherche plus. Ne va pas chercher dans la jungle inextricable l’éléphant qui est tranquillement à la maison. Rien à faire. Rien à forcer. Rien à vouloir.

Et tout s’accomplit spontanément…

 

Lama Guendune Rinpotché

 

COMME UN ARC-EN-CIEL arc-225x300

lever le nez, et voir des merveilles

 

 

 

L’absence

Classé dans : Billets d'Humeurs — 30 octobre, 2013 @ 9:54
Ainsi va la vie. On peut avec le temps remarquer étrangement que les relations humaines sont  souvent euphoriques , abondantes et dans l’excès au tout début de la relation ou des retrouvailles … et puis avec le temps va tout s’en va …, ce qui faisait briller vos yeux, réchauffer votre cœur s’éteind peu a peu et pourtant lui ne demande qu’à vibrer … émousses par le temps, la disponibilité …… ce qui dure reste l’essentiel le vrai .  Qu’il soit bon ou mauvais, de l’absent on s’y habitue. Reste plus que l’illusion ou l’espoir d’un mieux être . Faire sans comme faire avec , apprendre a s’apprendre et accepter les autres ou le monde tel qu’il est. désillusions, fatalité …
s’aimer soi même assez pour se respecter. et vivre sans ajout dans la simplicité.
Laurence Briois
L'absence 1394259_545716402187944_1124072118_n-236x300

La route du rire

Classé dans : Billets d'Humeurs — 30 octobre, 2013 @ 2:58

« Le Rire est une sensation de bien-être général qui éclate soudain en bouquet aux quatre coins du visage »

 

La route du rire rire-300x213

 

 

 

homethea06 |
Tips on how to increase you... |
Menuiserie, charpente, couv... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Themainguysandgirls
| Importants Of Paleo Diet Re...
| Indonesia Malaysia